IKNOVA Consulting

Glossaire e-KM

ik3

 

Le "e-KM for e-novation" en 16 termes

 

Design Chain : processus d'ingénierie de l'entreprise industrielle, assurant de manière simultanée la conception robuste des couples produits/process. Expression anglo-saxonne construite sur le même schéma sémantique que celui plus connu de "Supply Chain" correspondant à la Chaîne Logistique des organisations industrielles. L'expression "Lean Engineering" est parfois utilisée.

 

Ingénierie robuste : processus rationnalisé et stabilisé d'ingénierie, insensible au turn-over des personnels (mutations, départs en retraite, démissions, …), permettant la conception performante de produits et process eux-mêmes robustes. L'ingénierie robuste vise à rendre les performances des produits industriels les moins sensibles possible notamment aux dispersions de fabrication, aux variations d’environnement, aux rotations de personnel ainsi qu’au vieillissement, la robustesse étant la "stabilité de la performance du produit".

 

e-novation™ : vision organisationnelle de l'innovation industrielle en entreprise étendue, déployée autour des technologies numériques et collaboratives du web. Le concept d'e-novation a été inventé par IKNOVA en 2000 et est une marque déposée de la société.

 

Blog de Connaissance™ : espace numérique personnel ou collaboratif d'élaboration et de synthèse des connaissances consensuelles d'une compétence métier partagée. Le Blog de Connaissance est un contenant permettant à une équipe métier de mettre ses compétences métier en consensus, sous la direction d'un modérateur responsable éditorial. Le concept de "Blog de Connaissance" a été inventé par IKNOVA en 2000 et est une marque déposée de la société.

 

Broker de Connaissance : espace numérique d'échange et de troc des connaissances au sein d'une organisation. Le Broker de Connaissance est un contenant permettant à une organisation de disposer d'une véritable encyclopédie numérique privée sur son métier et ses compétences.

 

Génome cognitif universel : ensemble des savoirs et des connaissances tacites et explicites de l'Humanité, correctement organisé et structuré et en perpétuelle évolution cognitive. A l'image du génome biologique de l'Humanité en perpétuelle évolution génétique, le génome cognitif universel peut être décrypté par les démarches rationnelles de production de connaissances scientifiques et séquencé par les démarches managériales du Knowledge Management. Syn.: "Savoir humain".

 

Génome cognitif privé : génome cognitif d'une organisation (ex: une entreprise, une association, …) ou d'une personne (ex: un expert métier, un professeur, …). Une partie du génome cognitif privé d'une personne est incluse dans le génome cognitif universel. Syn.: "Bagage de Connaissance".

 

Compétence métier : ensemble complet et cohérent de connaissances métier, structuré et organisé vers l'action, détenu par une ou plusieurs personnes expérimentées de l'organisation. Ex: compétence métier "Concevoir et dimensionner un chassis mécano-soudé d'un véhicule de compétition automobile".

 

Cycle de vie d'une connaissance : processus d'évolution d'une connaissance l'amenant à passer par différents stades de maturité, fonction de sa pertinence et de son utilisation au sein de l'organisation. Ex: "La Terre est plate" est une connaissance géographique morte, utilisée au XVème siècle du temps de Christophe Collomb. "U = RI" est une connaissance électrique vivante, adulte et robuste. La notion de cycle de vie d'une connaissance donne naissance au concept de "Knowledge Lifecycle Management" inventé par la société IKNOVA en 2005.

 

Modèle KnoVA™ : méthodologie positiviste et structurée de Knowledge Management – initiée en 1992, axiomatisée en 2002 – pour la gestion efficace et rationnelle des connaissances industrielles – dotée notamment d'une axiomatique de mesure des connaissances en Kit (Knowledge DigIT) – et destinée à promouvoir l'"e-novation Assurée par les Connaissances". Le concept central du modèle KnoVA est le cogniton. La présentation détaillée de la théorie KnoVA a fait l'objet de nombreuses conférences et publications.

 

Cogniton™ : granule élémentaire typé et non-fissible de connaissance professionnelle mesurable d'une compétence métier donnée. Ex: "L'angle Kappa d'usinage du bronze est négatif". Concept central du modèle KnoVA, le cogniton permet une décomposition positiviste des connaissances constituant une compétence métier. 59 types de cognitons et 6 étapes de maturité cognitive sont identifiés à ce jour par la taxinomie génésique T-KnoVA et le cycle de maturation C-KnoVA. Syn.: "Connaissance Métier".

 

Knol™ : petite quantité de connaissance ("a unit of knowledge") présentée sous la forme d'un article autonome sur un sujet donné et que l'on souhaite faire partager à d'autres lecteurs. Concept central déposé et inventé par Google en 2008 pour son site knol.google.com. Le terme "Knol" est la contraction de "Knowledge" et de "Mole" (unité de mesure chimique). Un knol – véritable molécule cognitive – comprend plusieurs cognitons. Ex: voir un knol ici. Syn.: "Bloc de Connaissance".

 

Knowledge Lifecycle Management™ : outil logiciel émergeant de gestion des connaissances permettant de créer, gérer et de partager l'ensemble des informations de classification, de définition, de formalisation, de modélisation, de validation et de recyclage d'une connaissance, tout au long de son cycle de vie. Ex: KAD-Office™.

 

Kit : unité de mesure de la masse cognitive d'une connaissance métier, formalisée en cogniton. A l'instar du bit (Binary digIT) pour la mesure de la quantité d'information, le kit (Knowledge digIT) mesure la quantité de connaissance à l'aide de l'axiomatique KnoVA et sa formule fondamentale K = I.T.

 

KAD/KAM™ : génération avancée des systèmes de CFAO permettant la "Conception et la Fabrication Assurées par les Connaissances" en 4D et 5D. Acronyme de Knowledge Aided Design / Knowledge Aided Manufacturing, le KAD/KAM succède au CAD/CAM (Computer Aided Design / Computer Aided Manufacturing) dont relèvent les systèmes de Conception et Fabrication Assistées par Ordinateur actuels en 2D et 3D, initiés dans les années 1960 pour les Bureaux d'Ingénierie de la "Design Chain".

 

CAO en 4D et 5D : nouvelles générations de systèmes CAO succédant au 2D et 3D. L'évolution sémantique des modèles permet les progrès suivants : la CAO 2D génère automatiquement les modèles 1D (i.e: les hachures des contours), la CAO 3D génère automatiquement les modèles 2D (i.e: les plans). La CAO 4D génère automatiquement les modèles 3D (i.e: les volumes solides). La CAO 5D génère automatiquement les modèles 4D (i.e: les bréviaires de conception).

 


Révision du 21/08/2015